Mary Mann

Envie de changer de métier ?

Entendez-vous cette voix intérieure murmurer qu’il est temps de changer de cap ? Malheureusement, nous faisons souvent la sourde oreille avant de nous rendre à l’évidence… Et C’est tout à fait compréhensible. Car le chemin vers la reconversion est un deuil. Avant d’aller vers une nouvelle carrière qui peut se révéler passionnante et gratifiante, il est essentiel de faire le deuil de son métier. Afin de savoir où vous en êtes, laissez-moi vous aider à comprendre ce processus menant à la reconversion.

Comment faire le deuil de son métier ?

Même si nous vivons 4 changements de carrière en moyenne dans notre vie, aller vers le changement n’est pas chose facile. A moins d’un licenciement, nous mettons souvent du temps pour accepter une nouvelle réalité professionnelle. Pour ouvrir les yeux sur notre mal-être au travail.

En effet, comme tout changement volontaire ou subi, avant de se reconvertir nous vivons une « perte ». Et qui dit perte, dit deuil. Il y a 7 étapes.

La durée passée dans chacune de ces phases diffère d’une personne à l’autre.

Il est possible de contourner le déni ou de demeurer dans la peur pendant une période prolongée.

Certains individus restent même bloqués dans le déni indéfiniment en affirmant, par exemple, être toujours heureux dans leur travail.

Le refus de confronter la réalité les empêche d’aller à la phase suivante.

Pour certains, les phases défilent avec rapidité pour arriver dans la phase montante de la courbe. 

D’autres peuvent faire des allers-retours entre des phases.

 

courbe de deuil de son métier

Voici les 7 phases de ce processus de deuil de son métier :

  • Etape 1 : le choc
  • Etape 2 : le déni
  • Etape 3 : la colère
  • Etape 4 : la peur
  • Etape 5 : la tristesse
  • Etape 6 : l’acceptation / le pardon
  • Etape 7 : la reconversion / le renouveau

Etape 1 : Le choc

Au commencement, c’est le choc. On réalise que notre métier actuel ne nous satisfait plus. La prise de conscience peut venir progressivement ou suite à un accident de la vie.

On réalise qu’on est face à un deuil : le deuil de « la vie d’avant », le deuil de son métier.

« je m’ennuie, ce que je fais n’a plus de sens »

 

Etape 2 : Le déni

Puis arrive le déni. Vous n’y croyez pas : ce n’est pas possible. Cette lubie va passer !

La nécessité d’un changement est occultée en espérant que votre mal-être au travail est temporaire et que vos problèmes s’amélioreront tout seul. Mais rien ne change…

Cette phase peut durer longtemps !

Tant que vous ne prenez pas le temps de vous écouter et d’être honnête avec vous.

On s’accroche à tout ce qu’on peut pour freiner le changement. On essaie de tirer l’élastique !

Des compromis sont tentés pour éviter un changement de métier.

A ce moment-là, il n’est pas rare de se dire :

  • « j’ai un excellent poste », « j’ai la sécurité de l’emploi »
  • ou « j’ai des responsabilités familiales »,
  • « non, mais ça va je suis quand même bien dans mon travail »
  • « Je n’ai pas à me plaindre », « y’a pire »

 

Etape 3 : La colère

Vous êtes au cœur de votre frustration.

La colère surgit à ce moment-là. On est en colère envers soi-même, l’employeur, les collègues ou la situation…

« C’est mon responsable qui est nul ! »

Mais tel l’œil de Sauron, on cherche surtout le coupable de notre mal-être à l’extérieur.

Car on lutte pour repousser la prise de décision et prendre notre responsabilité d’agir.

Et pendant ce temps-là, rien ne change…

Pourtant notre colère nous lance un signal d’alarme.

 

Etape 4 : La peur

 

C’est l’étape où l’on se replie sur soi. Vous commencez à avoir peur de changer de métier :

« et si le problème venait de moi ? Pas envie de me tromper de voie à nouveau ?

Est-ce que je vais réussir ?

Est-ce que je vais finir sous les ponts ?

Je sais ce que je quitte mais pas ce que je vais retrouver… etc »

Dans cette phase, vous prenez conscience qu’il va falloir faire des efforts et des sacrifices pour vous reconvertir dans un métier :

  • reprendre des études,
  • peut-être déménager,
  • renoncer à certains plaisirs que votre job actuel vous permet d’assouvir.

Toutes les peurs surgissent. Vos croyances limitantes s’y ajoutent.

Il est recommandé de se faire accompagner par un thérapeute pour sortir de cette impasse émotionnelle.

Sinon, tous les enjeux vous paralysent, vous procrastinez et vous sombrez dans la tristesse.

 

Etape 5 : La tristesse

On est au fond du trou.

C’est la dernière étape avant l’acceptation du caractère définitif de la perte.

Vous avez de moins en moins goût au travail… l’envie de rien… Et cela envahit votre vie personnelle et familiale. L’atmosphère est lourde.

On prend conscience que changer de carrière signifie abandonner bien plus qu’un simple emploi.

Faire le deuil de son métier, c’est dire adieu à une stabilité, un certain équilibre de vie, de possibles amitiés avec des collègues, un environnement, des avantages, des habitudes.

C’est aussi tirer un trait sur un savoir-faire acquis pendant plusieurs années.

A ce stade, on est de plus en plus mal dans un travail qui ne nous épanouit plus.

« Je dois ouvrir les yeux. Ce job ne me convient pas. Je ne suis pas heureux. »

 

Etape 6 : L’acceptation, le pardon

Finalement, 2 choix s’offrent à vous :

  1. Accepter la nécessité de la reconversion avec ses nouvelles opportunités
  2. Ou se résigner et rester à se morfondre dans un poste qui ne nous fait plus vibrer.

Dans le 1er cas, c’est l’étape où on commence à réfléchir positivement à la suite.

C’est le moment idéal pour faire un bilan de compétences. Faire le point pour mieux repartir.

Vous commencez à voir que tout n’était pas rose dans cet ancien métier et emploi et que, finalement, autre chose de plus positif peut arriver…

Vous commencez à être plus serein, vous commencez à être dans le mouvement, à aller de l’avant.

Vous prenez conscience que quoique vous fassiez, vous ne pouvez pas lutter indéfiniment contre votre mal-être.

Alors autant embrasser le renouveau et se tourner vers le futur !

« Il est temps de me reconvertir pour vivre une vie professionnelle épanouissante »

« Je me pardonne d’avoir mis tout ce temps à passer à l’action et je me fais accompagner»

 

Etape 7 : La reconversion / renouveau

La suite ?

Votre bilan de compétences a clarifié le chemin vers un nouveau projet professionnel. Et vous avez repris confiance.

Des mesures concrètes sont prises : formation, recherche d’emploi ou création d’entreprise.

Le chemin se dessine avec ses propres étapes à franchir grâce au plan d’action rédigé durant le bilan de compétences.

Vous reconstruisez votre situation. Vous prenez conscience des bénéfices : tout ce que vous pouvez faire maintenant et que vous ne pouviez pas faire auparavant.

Vous apprenez de nouvelles compétences qui vous valorisent.

A cette étape-là, en général, vous êtes heureux et remotivé (vous êtes plus léger et vous souriez beaucoup) et surtout vous pouvez désormais parler de votre ancien métier sans le regretter.

 « j’ai trouvé ce que je veux faire et je construis mon projet »

Chaque phase du deuil de son métier offre des occasions de croissance personnelle. Écouter le déni, la colère et la peur s’avère essentiel. La tristesse invite à affronter la réalité. L’acceptation et le pardon débouchent sur une réflexion positive, ouvrant ainsi la porte à une reconversion. L’important est de bien repérer où vous en êtes afin de déjouer les mécanismes en jeu. Car sortir de la stagnation offre un renouveau, une chance de construire un projet aligné sur ses aspirations.

Reconversion : le mythe de la peur de se tromper de voie

Reconversion : le mythe de la peur de se tromper de voie

Se tromper de voie est la principale peur qui bloque une reconversion. Même si l’envie de changer de cap professionnel est là, cette peur persistante te retient. Elle est souvent démesurée. Découvre pourquoi la peur de se tromper de voie est illusoire et comment la surmonter pour aller vers le changement.

lire plus

 


 

Mary Mann

-Reconversion Professionnelle en Quête de sens (Bilan de compétences spirituel en ligne)

-Thérapie brève

 

Je vis en Bretagne mais je travaille partout (grâce à internet) !

Vannes FR-56 Morbihan

Tel : +33.(0)6 02 31 82 85

mm[@]marymann.fr 

  • Bilan de compétences individuel Orientation & Sens de Vie® : Bilan de compétences spirituel pour reconversion professionnelle en quête de sens et alignée spirituellement (Bilan de Compétences en ligne, à distance)
VANNES - MORBIHAN - BRETAGNE - FRANCE
  PAR SKYPE & ZOOM
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.